Skip to content
Aller au contenu

La Commission Royale pour AlUla annonce la naissance de deux bébés léopards d’Arabie

La Commission Royale pour AlUla annonce la naissance de deux bébés léopards d’Arabie – une nouvelle significative pour cette espèce menacée d’extinction.

  • Les léopardeaux, un mâle et une femelle, nés en Arabie Saoudite d’une mère appelée Hamms et âgée de 10 ans, incarnent un espoir pour le renouvellement de cette espèce. On estime à moins de 200 le nombre de léopards d’Arabie en liberté.
  • Nés le 26 avril dernier, les léopardeaux ont passé l’étape cruciale des 12 semaines et ont été soumis aux premiers examens vétérinaires et aux premières vaccinations.
  • C’est une étape majeure pour la RCU, dans sa mission de protection de la nature et de l’environnement du Nord-Ouest de l’Arabie Saoudite et dont le programme Arabian Leopard Initiatives (ALI) fait partie intégrante.
  • Ces naissances suivent la signature d’un partenariat, doté d’un budget de 20 millions de dollars, entre la RCU et Panthera pour la sauvegarde des félins dans le monde et du léopard d’Arabie en particulier.

Arabie Saoudite, AlUla : 31 Juillet 2019 : La Commission Royale pour AlUla (RCU) a annoncé la naissance de deux bébés léopards d’Arabie, alors qu’elle lance, dans le cadre des Arabian Leopard Initiatives (ALI), un programme de reproduction en faveur de la sauvegarde et de la réintroduction de grands félins menacés d’extinction dans le Nord-Ouest du Royaume.

Les deux léopardeaux, un mâle et une femelle, ont vu le jour le 26 avril dernier au Centre de Recherche faunique du Prince Saud Al-Faisal à Taif dans le Nord-Ouest de l’Arabie Saoudite. Ils ont aujourd’hui passé l’étape cruciale des 12 semaines et ont récemment été vaccinés.

La conception ainsi que la naissance de ces léopardeaux est une étape significative pour la RCU qui vient de lancer les Arabian Leopard Initiatives (ALI), un programme en ligne avec les objectifs statutaires de la Commission Royale, qui prévoient une transformation responsable et respectueuse de la région d’AlUla, et la protection de sa faune et de sa flore.

Les 12 premières semaines sont déterminantes pour les nouveaux-nés léopards d’Arabie. C’est au cours de cette période que les bébés se sont liés à leur mère Hamms (qui signifie chuchotement en Arabe), qu’ils ont appris les comportements à adopter et qu’ils ont pu prendre des forces dans le confinement de leur environnement avant d’être auscultés et vaccinés. Les petits vont rester auprès de leur mère durant les 18 prochains mois, jusqu’à atteindre l’âge des deux ans.

Commentant cette étape enthousiasmante pour l’avenir du léopard d’Arabie, Son Altesse sérénissime le Prince Bader bin Abdullah bin Mohammad bin Farhan Al Saud a déclaré : « C’est un moment historique dans notre démarche vers la réintroduction du léopard d’Arabie dans la région d’AlUla. Avec moins de 200 léopards d’Arabie recensés dans la nature, le léopard d’Arabie est l’un des animaux les plus menacé d’extinction dans le monde, et ces léopardeaux représentent un espoir pour le renouvellement de cette espèce. Il est de notre responsabilité de protéger, sauvegarder et reconstituer cette population, afin d’éviter qu’elle ne disparaisse du grand livre de l’histoire.

“ La RCU travaille activement à la revitalisation du léopard d’Arabie afin d’assurer l’avenir de ce félin rare et majestueux présent à AlUla depuis très longtemps. La naissance de ces deux bébés léopards annonce de nombreuses naissances, grâce à notre programme d’élevage et au soutien d’experts locaux ainsi que de partenaires mondiaux tel que Panthera. »

Les Arabian Leopard Initiatives (ALI) instaurées par la RCU conjuguent plusieurs projets œuvrant à la préservation de cette espèce menacée dont un vaste programme de reproduction en captivité et de réintroduction, et la création d’un Fonds Mondial pour le Léopard d’Arabie.

En tant que Centre d’Excellence, la RCU s’apprête à constituer un comité de pilotage composé de grands spécialistes internationaux. Il aura pour mission de diriger la reproduction en captivité, les pratiques d’élevage, de soins vétérinaires et de réintroduction au sein du centre d’élevage existant à Taif. Ce comité aidera par ailleurs à la conception d’un centre d’élevage de pointe qui sera construit dans la région d’AlUla. Il sera également consulté au sujet des projets de revitalisation dans la réserve naturelle de Sharaan.

Comme annoncé lors de sa création, en Février dernier, le Fonds Mondial pour le Léopard d’Arabie disposera d’une dotation initiale de 25 millions de dollars ; ce qui en fait le fonds le plus important au monde entièrement dédié à la sauvegarde du léopard d’Arabie. Actuellement en phase de mise en place stratégique et opérationnelle, le Fonds Mondial sera pleinement mobilisé d’ici la fin de l’année 2019.

L’annonce de la naissance des deux bébés léopards suit par ailleurs la signature en juin dernier du partenariat entre le Gouverneur de la RCU Son Altesse sérénissime le Prince Badr bin Abdullah bin Mohammad bin Farhan Al Saud et le Dr. Thomas Kaplan, président exécutif de l’organisation de sauvegarde des félins dans le monde Panthera.

L’Arabie Saoudite, par le biais de ce partenariat, a rejoint à son tour l’Alliance Mondiale pour les félins, s’engageant à investir 20 millions de dollars au cours des dix prochaines années.

Télécharger le communiqué de presse

Scroll To Top