Skip to content
Aller au contenu

Une exposition majeure présentant les trésors d’AlUla, carrefour de civilisations en Arabie Saoudite, ouvre ses portes à l’Institut du Monde Arabe à Paris

– AlUla est une oasis du nord-ouest de l’Arabie saoudite présentant un intérêt historique majeur, dont le premier site saoudien classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
– “AlUla, Merveille d’Arabie” est la première grande exposition à présenter les paysages spectaculaires, les trésors archéologiques et le patrimoine culturel d’AlUla, faisant voyager les visiteurs dans le temps à travers 7 000 ans d’histoire.
– La Commission royale pour AlUla a dévoilé son Manifeste culturel, s’engageant à redynamiser le site d’AlUla comme un musée vivant à ciel ouvert, à le protéger et à développer une destination unique au monde à travers son patrimoine, sa nature et les arts.

Paris, France, le 7 octobre 2019 – La Commission royale pour AlUla (RCU) a inauguré aujourd’hui l’exposition “AlUla, Merveille d’Arabie” au prestigieux Institut du monde arabe (IMA) à Paris.

L’exposition est une collaboration internationale entre la Commission royale pour AlUla et l’Institut du monde arabe, dirigé par Jack Lang. Elle est soutenue par l’Agence française pour le développement d’AlUla (AFALULA), dirigée par Gérard Mestrallet. Cette exposition a été officiellement inaugurée aujourd’hui par Son Altesse le Prince
Badr ben Mohammed ben Abdullah ben Farhan al Saoud, Ministre de la Culture du Royaume d’Arabie saoudite et gouverneur de la RCU, M. Franck Riester, Ministre de la Culture et M. Jack Lang, président de l’IMA, devant des invités issus des mondes de l’archéologie, des arts et de la culture, dont l’architecte Jean Nouvel et Irina Bokova, ancienne directrice générale de l’UNESCO.

Inspirés par les explorateurs et archéologues pionniers venus à AlUla pour découvrir et interpréter ses civilisations anciennes, les conservateurs de l’exposition, Laïla Nehmé et Abdulrahman Alsuhaibani, ont travaillé sans relâche pour présenter « AlUla, Merveille d’Arabie » au monde. L’exposition présente aux visiteurs la beauté naturelle et spectaculaire d’AlUla et son riche patrimoine culturel grâce à la présence d’objets archéologiques rares, de dispositifs multimedia immersifs et de vidéos réalisées à AlUla par Yann Arthus-Bertrand.

Pour souligner son importance en tant que destination de premier plan, la Commission s’appuie sur cette occasion pour lancer son manifeste culturel pour AlUla. Le Manifeste définit la vision pour guider le développement à long terme de la région. Il expose l’engagement de la Commission en faveur d’un tourisme durable et responsable proposant à ses visiteurs une expérience culturelle en plein air qui permettra de passionnants voyages de découverte.

L’ambition culturelle d’AlUla englobera le patrimoine, la nature et un programme audacieux de production artistique et culturelle, contribuant ainsi à la création d’une nouvelle économie créative dans la région.

Le Manifeste fait de la préservation de la région, de son histoire et le développement des compétences des habitants présents et futurs d’AlUla, une priorité. Ces habitants sont les gardiens du passé de cette région et au centre de son avenir, piliers d’une économie et d’une société dynamiques, pour en faire une destination de premier ordre.

Parmi les nouvelles expériences qui seront proposées pour les visiteurs figurent le musée volcanique, qui s’inspire des formations de roche volcanique d’AlUla ; la Vallée des Arts Wadi Al Fann, présentera une ambitieuse collection de commandes et de sculptures contemporaines situées dans le paysage extraordinaire d’AlUla ; le musée d’Hegra, qui explore la vie et l’héritage des Nabatéens qui y ont établi la principale ville méridionale de leur royaume.

Située dans le nord-ouest de l’Arabie saoudite et à la croisée des chemins entre Orient et Occident, AlUla a été bâtie au cours des millénaires par des sociétés et des civilisations successives. L’exposition emmènera les visiteurs au travers des merveilles naturelles et historiques de cette région en les immergeant dans le paysage
unique d’AlUla, dans les anciens royaumes de Dadan et Lihyan, et dans la ville nabatéenne d’Hegra, le premier site d’Arabie saoudite inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Son Altesse le Prince Badr ben Mohammed ben Abdullah ben Farhan al Saoud a déclaré :

L’essence même d’AlUla réside dans le mélange entre patrimoine, arts et nature. L’ouverture de cette exposition et le lancement du Manifeste culturel pour AlUla constituent une exceptionnelle invitation faite au monde à préserver notre patrimoine mondial, à trouver un équilibre entre ambition et responsabilité, et à édifier une nouvelle strate de notre histoire pour les générations futures.

Gérard Mestrallet, président exécutif d’AFALULA, l’Agence française pour le développement d’AlUla, a déclaré :

Le Manifeste culturel offre une occasion sans précédent d’écrire un nouveau chapitre de l’histoire d’AlUla et de ses habitants, fondé sur le développement culturel authentique de cette région unique, pour en faire un lieu de patrimoine pour le monde. L’accord intergouvernemental signé à Paris en avril 2018 entre la France et le Royaume d’Arabie saoudite reflétera cet esprit et garantira qu’AlUla accueille le monde et que le monde entier accueille AlUla dans les années à venir.

Jack Lang, président de l’IMA et ancien Ministre de la Culture, a ajouté :

Lancer une invitation aussi ambitieuse ici, à Paris, ville internationale pour l’art et la culture, est un symbole fort d’ouverture et d’universalité. AlUla est un projet unique qui se concrétise une fois par génération. La clé de son succès se trouve dans un travail collaboratif et le dialogue inter-culturel, auxquels nous sommes profondément attachés c’est la raison pour laquelle nous sommes particulièrement fiers de présenter cette exposition.

Télécharger le communiqué de presse

Scroll To Top