Ce projet entre l’Arabie saoudite et la France soutient le développement d’AlUla en tant que destination touristique mondiale unie autour d’une communauté dynamique.

Le partenariat souligne la valeur de la coopération internationale pour la RCU (Commission royale pour AlUla). 

Les projets d’AFALULA comprennent une expertise en culture et en patrimoine, le soutien d’infrastructures touristiques, le développement urbain et les opportunités de formation pour les résidents d’AlUla, conformément au plan Vision 2030 de l’Arabie saoudite visant à ouvrir le royaume au monde.

AlUla, Arabie saoudite, 13 juillet 2020 : Le partenariat historique entre la France et l’Arabie saoudite, soutenant le développement d’AlUla, fête aujourd’hui son deuxième anniversaire.

L’Agence française pour le développement d’AlUla (AFALULA) a été créée en 2018 afin de soutenir la RCU dans la concrétisation de ses projets de développement d’AlUla en une destination touristique mondiale pour la culture, la faune et le patrimoine naturel, tout en préservant ces atouts uniques.

Depuis sa création, AFALULA a lancé plus de 51 projets à AlUla dans huit domaines d’expertise majeurs avec le soutien d’experts français et saoudiens, ainsi que de nombre d’experts internationaux. Ces domaines incluent la culture et le patrimoine, l’architecture et le développement, le tourisme et l’hôtellerie, la sécurité, le capital humain, l’eau et l’environnement, les produits botaniques et l’agriculture. Pour ces domaines centraux, AFALULA et la RCU ont investi dans le passé et l’avenir d’AlUla et de sa communauté, avec des projets couvrant la recherche archéologique et archéobotanique, le développement de nouveaux sites et infrastructures touristiques, et la réhabilitation urbaine de la ville d’AlUla.

À ce jour, le travail d’AFALULA a offert aux citoyens saoudiens et français des occasions de s’enrichir de nouvelles expériences et compétences. Dans le cadre des projets d’AFALULA, 96 étudiants saoudiens ont suivi une formation en France grâce à des bourses de la RCU, 24 jeunes d’AlUla ont suivi une formation en arts culinaires et ont obtenu un diplôme de l’école de cuisine et hôtelière Ferrandi, tandis que 30 guides d’AlUla (AlRowat) ont suivi une formation en France. Simultanément, plus de 50 archéologues français ont travaillé à AlUla sur les principaux sites archéologiques de Dadan, de la vieille ville d’AlUla et de l’oasis. En parallèle, six PME françaises ont travaillé avec des partenaires saoudiens dans le secteur agricole.

Un domaine clé du soutien d’AFALULA à la RCU est régi par le manifeste culturel d’AlUla, publié en octobre 2019. Le manifeste expose les initiatives culturelles, incluant des musées majeurs, qui verront le jour à AlUla lors de la décennie à venir pour mettre en valeur son patrimoine naturel et humain unique. Plus récemment, cela incluait l’exposition « AlUla, merveille d’Arabie » organisée à l’Institut du monde arabe de Paris au début de l’année. Les visiteurs pouvaient y découvrir quelques-uns des trésors archéologiques et des aspects du patrimoine culturel d’AlUla.

Amr AlMadani, président-directeur général de la Commission royale pour AlUla, a déclaré : « Le succès de notre coopération avec AFALULA démontre la valeur et l’importance des partenariats internationaux pour notre vision d’AlUla. Nous voulons faire d’AlUla une destination touristique mondiale pour la culture, la faune et le patrimoine naturel, avec notre communauté dynamique au cœur de tous ces projets. Et il n’existe pas de moyen plus sûr de parvenir à une croissance économique que de partager les connaissances avec les meilleurs partenaires du monde entier en les invitant à nous rejoindre pour construire le futur. »

Gérard Mestrallet, président exécutif d’AFALULA, a déclaré : « L’Arabie saoudite et la France partagent une vision d’un nouveau développement économique et touristique, axé sur la préservation absolue de l’environnement, le respect de l’histoire et l’inclusion des populations locales. Par l’art et la culture, le projet s’engage à offrir une expérience touristique authentique fidèle aux traditions de l’hospitalité du monde arabe. Depuis deux ans, AFALULA travaille avec fierté aux côtés de la Commission royale pour AlUla afin de relever ces défis passionnants qui contribueront à la transformation de l’Arabie saoudite. »

AFALULA a été créée par un accord bilatéral signé entre les gouvernements saoudiens et français en avril 2018, en France, au Palais de l’Élysée, en présence de Son Altesse Royale Mohammed ben Salmane, Prince héritier d’Arabie saoudite, et d’Emmanuel Macron, président français. AFALULA a été créée avec une double mission : développer AlUla avec la RCU et mobiliser l’expertise française dans les domaines clés nécessaires au développement d’AlUla, conformément à la vision de la RCU pour la région.

Les principaux projets des domaines majeurs d’AFALULA sont les suivants :

Culture et patrimoine : actuellement, AFALULA compte neuf projets en cours dans ce domaine sous la direction du directeur scientifique Jean-François Charnier. Les projets incluent l’analyse de la poterie nabatéenne du site d’Hégra, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, des recherches sur les ressources végétales de l’oasis et l’écologie de l’Holocène pour comprendre l’évolution des anciens écosystèmes, ainsi que le développement des neuf musées par le biais du programme muséal Constellation.

Architecture et développement : AFALULA travaille sur sept projets dans ce domaine sous la direction d’Étienne Tricaud, directeur de l’architecture et du développement. Ces projets comprennent la préservation du patrimoine naturel et humain d’AlUla, la planification durable des infrastructures touristiques et le développement socio-économique d’AlUla. Dans ce contexte, l’AlUla Design Studio (UDS) a récemment été lancé. Ce service fournit aux résidents et propriétaires fonciers d’AlUla des modèles architecturaux d’inspiration traditionnelle pour construire de nouvelles propriétés.

Tourisme et hôtellerie : dirigés par Nicolas Lefebvre, directeur du tourisme et de l’hôtellerie pour AFALULA développe l’image de marque touristique d’AlUla, sa promotion, de nouveaux partenariats et des ateliers (y compris avec l’UNESCO) pour faire d’AlUla une destination touristique mondiale.

Sécurité : avec quatre projets en cours sous la direction de Bernard Petit, directeur de la sécurité et de la sûreté, AFALULA développe la capacité d’AlUla en matière de lutte contre les incendies, de ressources de santé et d’urgence, ainsi que de plans de sécurité pour Hégra, la vieille ville, Dadan et Jabal Ikmah.

Capital humain : le directeur du capital humain d’AFALULA, Régis Dantaux, dirige six projets pour fournir des programmes de formation et de bourses à la communauté d’AlUla et s’assurer qu’elle joue un rôle actif dans le développement de la région. Il s’agit notamment du programme de formation hôtelière Ferrandi, de la création d’un établissement de formation de pointe pour le tourisme et l’hôtellerie à AlUla et du soutien au programme de bourses de la RCU pour permettre aux étudiants saoudiens d’étudier dans des institutions de premier plan à travers le monde.

Eau et environnement : AFALULA mène une étude sur les ressources en eau d’AlUla et soutient conjointement la planification dans les secteurs de l’eau, des déchets et de l’énergie dans la région sous la direction de Charles Chaumin, directeur de l’eau et de l’environnement.

Produits botaniques : tirant parti de l’héritage de l’ancienne route de l’encens d’AlUla, AFALULA mène 10 projets notamment la création d’une pépinière et d’un catalogue pour les plantes indigènes, le développement de modèles d’exploitation de l’huile végétale de moringa, des laboratoires de recherche, des études de valorisation de marque et une formation à la fabrication de savon pour les femmes. Ces projets sont menés par Elisabeth Dodinet, directrice des produits botaniques d’AFALULA.

Agriculture : avec six projets AFALULA participe au développement d’un secteur agricole durable et économiquement viable à AlUla. Sous la direction de Stéphane Forman, directeur de l’agriculture, ces projets comprennent l’organisation du festival des dattes d’AlUla, la cartographie et la caractérisation des cultures de la région et l’élaboration de plans de sous-secteurs agricoles, incluant les dattes, le bétail et les agrumes.

Télécharger le communiqué de presse