L’Agence française pour le développement d’AlUla (AFALULA) se félicite du contrat conclu entre la Commission Royale pour AlUla (RCU) et le consortium composé des 3 grands groupes français du secteur de l’ingénierie Egis-Assystem-Setec

La transformation d’AlUla s’accélère avec la signature d’un partenariat stratégique entre la RCU et le consortium français dirigé par Egis.

Aujourd’hui, 27 octobre 2021, un contrat instaurant un partenariat stratégique de long terme entre la Commission Royale pour AlUla (RCU) et un consortium français a été signé. Ce consortium réunissant Egis, Assystem et Setec aura pour mission d’accélérer le développement d’AlUla qui entre, après le lancement de son Masterplan en avril 2021, dans une phase d’exécution.

Les trois entreprises mobiliseront une équipe internationale aux compétences et expériences complémentaires pour piloter l’exécution et l’exploitation de l’ensemble des infrastructures du comté d’AlUla (eau, électricité, mobilité, etc.). Le consortium français apportera à la Commission Royale son expertise en matière de gestion des programmes d’infrastructures et de gestion de la construction afin de sécuriser les projets prioritaires et le développement à long terme d’AlUla. Une partie de l’équipe sera basée à AlUla et comprendra des spécialistes de haut niveau de l’ingénierie, de la construction et de la gestion des opérations.

Laurent Germain, Directeur Général du groupe Egis, a déclaré : « Nous sommes ravis d’avoir été choisis comme assistant au maître d’ouvrage (Project Management and Construction Management) pour ce programme de développement ambitieux. Nos trois entreprises de renom, Egis, Assystem et Setec, réunies au sein du SEA consortium, apporteront leurs meilleures compétences à la Commission Royale. En tant que partenaires de longue date du Royaume, nous sommes très enthousiastes à l’idée de participer au développement futur d’AlUla. Notre partenariat à long terme avec la Commission Royale sera fondé sur le partage de meilleures pratiques internationales, l’innovation et le transfert de technologie. »

Le consortium contribuera à faire d’AlUla un modèle de développement à la fois durable, innovant et inclusif, conçu au bénéfice de la population locale et des visiteurs du monde entier.

L’Agence française pour le développement d’AlUla (AFALULA) a œuvré à la constitution de ce consortium. Gérard Mestrallet, Président Exécutif d’AFALULA, a déclaré : “L’accord signé aujourd’hui illustre la vitalité du partenariat franco-saoudien dans le développement d’AlUla. Il témoigne par ailleurs de la reconnaissance internationale de l’expertise française en matière d’ingénierie et d’infrastructures.”

L’accord conclu avec le consortium français définit un calendrier de développement global en trois phases jusqu’en 2035.

La phase 1 du développement, qui couvre le cœur historique d’AlUla, comprend des projets sociaux, économiques et durables axés sur les infrastructures, l’accueil, les arts et la culture.

Lors de la signature de cet accord à l’occasion de la cinquième édition du forum Future Investment Initiative (FII) à Riyad, Amr AlMadani, PDG de la RCU, a déclaré : “Ce nouveau partenariat stratégique de long terme est essentiel à la réalisation de notre ambition : devenir une référence mondiale en matière de tourisme durable.

“A travers ce contrat, nous nous entourons de partenaires de renommée mondiale qui nous accompagneront dans la durée afin de créer un lieu de vie unique pour les habitants d’AlUla et des expériences inoubliables pour les visiteurs.”

Le consortium français partage les valeurs de durabilité d’AlUla incluant notamment la stratégie de neutralité carbone, la mise en place d’une économie circulaire et la promotion des énergies renouvelables.

Télécharger le communiqué de presse